Ma Vie de Débordée

« Vous voulez un chocolat ? Je pourrais en manger 1,5kg. Maman disait toujours la vie c’est comme une boîte de chocolat. On ne sait jamais sur quoi on va tomber »
Je pourrais regarder Forest Gump tous les jours juste pour entendre cette phrase. Elle est délicieuse et fort adaptée au quotidien des parents (et grands-parents) d’aujourd’hui.

forrest gump

Elle me rassure et me donne la force de résister dans ce brouhaha.          

  

Mère de 3 filles dont des jumelles âgées de 3 ans en cette fin d’hiver 2013, femme d’entrepreneur et travailleuse « multi métiers » passionnée je me raccroche à cette phrase comme à mon carré de chocolat accompagnant ma tisane Nuit calme.

Pas un jour ne se passe comme je l’avais imaginé et préparé dans mon esprit ni même comme je l’avais écrit dans mes agendas.
Oui mes agendas, car je suis une de celle ayant deux agendas. Une version papier, concrète, rapide et sans prétention technologique m ‘épargnant même les conversations stériles : 4, 4S, 5 ?
Et une version électronique avec des bips et des cui-cui me rappellant à l’ordre mes rdv et LA to do list.

Est ce là la clé de mon organisation ? Heureusement non, sans quoi  livre j’arrête d’être débordée n’aurait pas lieu d’être et avec, cette incroyable aventure qu’est la remise en cause de ses propres expériences pour en transmettre le meilleur.

Je voulais partager ma vision de ma boîte de chocolat. Car elle est remplie de surprises.

Une première fille à 29 ans, que la vie nous offre sans que l’on ne s’y attende. Un changement de métier à 30 ans. De consultante en communication dans une agence de RP je deviens coach sportif puis professeur de Pilates, puis auteur de ma forme au naturel aux Editions Eyrolles. En fond de ces dernières années 5 ans de galères pour avoir un autre enfant. A 37 ans la médecine prend le relais de la nature pour nous offrir une très belle surprise. Non pas un bébé mais deux. Deux toutes petites et magnifiques filles naîtront de l’amour, de la ténacité et de la confiance qui caractérisent notre petite famille de 3 enfants.

Du bonheur pour nous et ceux qui nous entourent et aussi une récompense après ces années de bataille. C’est cependant un énorme chocolat difficile à engloutir d’une seule bouchée. Et nous devons mettre en place une véritable machine à logistique. Je veux continuer à travailler. Enseigner le Pilates m’apporte une partie de mon équilibre et comme j’aime les surprises que m’offre aussi mon esprit je me lance dans l’écriture de 2 ouvrages simultanément.

« Il ne faut pas avoir les deux pieds dans le même sabot et prendre le bonheur», voici ma répartie favorite aux interpellations inconnues dans la rue qui m’harcèlent de « Oh là là des jumelles, quel boulot ! ».

C’est que j’ai voulu transmettre quand j’ai écrit J’arrête d’être débordée. Mettre un pied devant l’autre, ni trop grand ni trop petit, tout en étant fière de vous et en profitant de tous ces bonheurs que la vie nous offre comme des chocolats.